Juillet 2021, le mois le plus chaud enregistré sur terre

mois

Le dérèglement climatique a sa part de responsabilité dans ces températures élevées, en hausse de 0,01 °C par rapport au précédent record de 2016.

Le mois de juillet 2021 a été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre, a indiqué l’Agence nationale océanique et atmosphérique américaine (NOAA) ce vendredi 13 août. Le changement climatique a son rôle à jouer dans ce nouveau record.

« Ici, la première place est la pire », a déclaré le chef de NOAA, Rick Spinrad, dans un communiqué.

Le mois de juillet est généralement le mois le plus chaud de l’année, mais juillet 2021 s’est surpassé, devenant le mois de juillet et le mois tout court le plus chaud jamais enregistré. « Ce nouveau record s’ajoute à la trajectoire inquiétante et dérangeante sur laquelle le changement climatique a mis le globe », a ajouté Rick Spinrad.

Des relevés effectués depuis plus de cent quarante ans

La température globale à la surface de la planète a été plus élevée de 0,01 °C par rapport au précédent mois de juillet le plus chaud, en 2016 (qui était alors arrivé à égalité avec les mois de 2019 et de 2020).

Record en Asie

Selon les calculs de l’agence américaine, l’Asie a connu son mois de juillet le plus chaud, battant le précédent record établi en 2010.
L’Europe a connu son deuxième mois de juillet le plus chaud, à égalité avec juillet 2010 et derrière juillet 2018.
L’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Océanie ont pour leur part toutes connu un mois de juillet comptant parmi les dix plus chauds enregistrés dans leurs continents respectifs.

L’annonce de ce record survient quelques jours seulement après la publication d’un nouveau rapport des experts climat des Nations unies (GIEC), montrant sans équivoque que la crise climatique s’aggrave partout, par la faute de l’humanité.
Le réchauffement de la planète pourrait atteindre 1,5 °C autour de 2030, dix ans plus tôt qu’estimé, menaçant de nouveaux désastres « sans précédent », selon ce rapport.