Prévenir et résoudre les conflits coutumiers kanak

loi

Roch Wamytan, actuel Président du congrès, conseiller indépendantiste, président de l’institution et autorité coutumière, a déposé lundi une proposition de loi du pays sur le bureau du congrès. Elle concerne la prévention et la résolution des conflits au sein du monde kanak.

Il s’agit de les éviter ou, le cas échéant, de confier leur résolution à une autorité administrative indépendante. Elle pourrait intervenir en ce qui concerne le statut civil coutumier, les terres coutumières, la désignation des autorités coutumières ou la succession.

La présente proposition de loi du pays vise à prévenir l’apparition de conflits coutumiers kanak et à confier leur résolution à une autorité administrative indépendante, dénommée « Autorité de résolution des conflits coutumiers kanak ». 

Proposition de loi du pays déposée au Congrès le 19 juillet 2021

« Ces conflits coutumiers peuvent intervenir dans des domaines variés  : questions foncières, conflits entre chefferies, enjeu nickel, famille »

Il parait aujourd’hui essentiel  de mettre en place un outil de prévention et de résolution de ces litiges qui soit en adéquation avec la culture kanak

S’appuyant sur l’exemple du conflit posé par par la reprise de l’usine du sud il souligne « l’importance du palabre et plus largement de la recherche de consensus par le dialogue dans la société kanak, la médiation dans ce conflit est apparue comme le mode de résolution amiable le plus approprié dans le cadre de ce type de litiges« 

Précisons qu’il ne s’agit pas d’un texte entré en vigueur mais bien d’une proposition, qui doit encore être examinée, amendée et éventuellement adoptée par l’assemblée.