Une araignée peu agressive, mais…

araignée

Une petite bête fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux. Il s’agit de la latrodectus geometricus, découverte pour la 1ère fois en 2017 au lycée Michel Rocard de Pouembout.

Cette araignée, jusqu’alors inconnue en Nouvelle-Calédonie, a été identifiée par les chercheurs de l’IRD.
Il s’agit d’une espèce cousine des veuves noires présentes depuis longtemps en Nouvelle-Calédonie ainsi qu’en Australie (Red back).
 

Une araignée peu agressive

Elle n’est pas mortelle, peu agressive. Elle a même tendance à éviter le contact et n’essaye pas de mordre sauf si elle doit se défendre si l’on tente de l’attraper.
Les cas de morsures semblent peu fréquents. Depuis son apparition plusieurs traitements insecticides ont été effectués sur le site en relation avec la DAVAR afin de la contenir et l’éradiquer. Toutefois, et compte tenu du fait qu’elle peut pondre 3 000 œufs au cours de sa vie estimée à deux ans.

Un venin puissant mais en petite quantité

En matière de santé, il faut savoir que le venin de cette araignée est équivalent à celui de la Red Back, mais elle n’en a pas autant et ne peut donc pas l’inoculer dans les mêmes proportions. 

Quels symptômes ?

Les deux symptômes majeurs liés à une morsure sont une forte douleur et une marque rouge. Dans quelques cas, des douleurs abdominales peuvent apparaître et s’apparenter à des crampes d’estomac. 
Même si les cas d’hospitalisation sont très rares, il est conseillé de faire preuve de prudence et de consulter un médecin dès lors que des enfants, des personnes allergiques ou des personnes âgées ont été mordus.