Les alertes sanitaires concernent la Calédonie

produits

Les autorités sanitaires françaises et européennes ont été informées de la présence de résidus d’oxyde d’éthylène*, à des taux dépassant les limites maximales autorisées, dans de nombreuses références de produits alimentaires.

Pour les denrées alimentaires en provenance de l’Union européenne, lorsqu’une alerte concerne des produits commercialisés à destination de la Nouvelle-Calédonie, les autorités compétentes du gouvernement intégrées à son RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed), reçoivent des notifications des autorités sanitaires françaises et/ou européennes. Les fournisseurs européens ont également l’obligation d’informer directement leurs clients.

Les metteurs sur le marché sont ensuite avertis pour leur demander de retirer leurs produits des circuits de commercialisation et les denrées déjà vendues sont potentiellement rappelées.

Depuis le mois de septembre 2020, le Service d’inspection vétérinaire alimentaire et phytosanitaire de la DAVAR a reçu quatre notifications des autorités européennes, indiquant que des produits identifiés contaminés dans l’Union européenne étaient arrivés et présents, ou en cours d’acheminement, sur le marché calédonien. Les professionnels concernés ont été contactés pour prendre les mesures appropriées et les retirer du marché ainsi que de leurs stocks.

La liste des références concernées par ces retraits et rappels (produit/marque/lot…) est consultable à l’adresse suivante : est consultable à l’adresse suivante

*L’oxyde d’éthylène est une substance active classée cancérogène, mutagène et reprotoxique. Bien que son usage soit interdit dans l’Union européenne depuis quelques années, c’est un biocide qui reste utilisé dans certains pays. Il permet notamment la désinfection de surface de céréales contre les bactéries.