Les ATR font l’objet de toutes les attentions

ATR

Au-delà des conséquences financières, Air Calédonie fait face à de nouveaux défis, que ce soit pour maintenir les qualifications de ses pilotes alors que les frontières sont fermées, ou pour assurer la maintenance de ses avions.

Tous les 2 ans, les ATR de la flotte font l’objet d’une visite « Check C ». Les avions sont immobilisés pour être inspectés de fond en comble : inspections par des instruments de mesure de précision, tests fonctionnels et opérationnels des équipements, recherche de défauts, rafraîchissement de la cabine, vérification des moteurs, des trains et du cockpit.

Habituellement, la compagnie réalise ces opérations chez Air New Zealand. Cette année, la structure néo-zélandaise ne peut accueillir les équipes et les avions faute de ressources suffisantes. C’est donc dans son propre hangar technique, que la compagnie réalisera les visites de deux de ses avions.

Les deux visites ont été programmées successivement entre juin et octobre en préservant la disponibilité de l’ensemble de la flotte pour la période de vacances scolaires du mois d’août. l’immobilisation du hangar.

Depuis plusieurs mois, les équipes sont mobilisées autour de ce projet afin de coordonner les visites : de la commande de pièces et outillages nécessaires à la bonne exécution de l’opération jusqu’à la mise en place des moyens humains avec une équipe dédiée de 19 personnes dont 6 renforts externes.

Une visite Check C en chiffres

2 ans, c’est la fréquence des visites techniques sur les ATR, 2 500 Heures de main d’œuvre, 6 Semaines d’immobilisation des avions, 19 Personnes à temps plein sur chacune des visites