Violences à l’ile des pins, un mineur déféré

Vao

Dans le cadre de l’enquête diligentée des chefs de tentative de vol avec violence et violences aggravées sur le médecin du dispensaire de VAO et son épouse le 13 juin 2021, le parquet a procédé ce jour, au deferement d’un mineur âgé de 17 ans et demi aux fins de mise en examen devant le juge des enfants .

Sur les faits

Le dimanche 13 juin 2021, l’intervention de la brigade de gendarmerie de l’Ile des Pins était sollicitée par le médecin du dispensaire de Vao qui venait d’être victime d’une agression physique. Alors qu’il se déplaçait en compagnie de son épouse à bord d’un véhicule, un groupe d’une trentaine de jeunes, fortement alcoolisés, lui faisait barrage et importunait le couple.
Le médecin tentait de discuter avec les jeunes en cherchant à les raisonner. Son épouse était alors victime d’une tentative de vol de ses lunettes par un jeune, qui faisait alors usage du lance-pierres en direction de la jeune femme, le projectile venant percuter le pare-brise dans l’habitacle de la voiture, avant d’atteindre le médecin au niveau de l’œil.

L’examen médical du médecin concluait à une lésion oculaire justifiant une incapacité totale de travail de 8 jours. Son épouse, très choquée, se voyait prescrire une incapacité totale de travail de 5 jours .

Sale blanc, batard !

Par ailleurs, plusieurs jeunes proféraient des insultes à l’égard d’un infirmier du dispensaire, circulant à bord d’un véhicule du dispensaire, en lui adressant les propos suivants : « sale blanc, bâtard ». Son véhicule était également ciblé par des jets de pierres.

Placé en garde à vue, vendredi matin, le mis en cause déclarait qu’il ne se souvenait pas de son comportement, en précisant qu’il avait consommé beaucoup d’alcool au cours du week-end. Toutefois, deux témoins ainsi que l’une des victimes le reconnaissaient formellement comme étant l’auteur des faits.

S’agissant des violences et de l’injure à caractère raciste commises sur l’infirmier, l’enquête n’a pas permis à ce stade d’identifier le ou les auteurs de ces faits .

Le parquet a requis le placement en détention provisoire du mineur en considérant que ces agissements délictueux constituent une atteinte intolérable aux personnels de santé qui agissent au quotidien  au service des Calédoniens .

A cette heure, la décision du juge des enfants n’a pas été rendue .