14 tortues tuées par un chien à la roche percée

tortues

Un riverain de la Roche Percée comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Nouméa en décembre prochain pour « Atteinte non autorisée à la conservation d’espèce animale protégée »

Convoqué par la justice via une médiation pénale, le propriétaire a refusé de payer l’amende prévue de 80 000 CFP. Il sera donc jugé en décembre.

Rappel des faits

Au cours d’une visite organisée en 2018 sur la plage de la Roche Percée, dans le cadre du « turtle watching », un groupe de 50 observateurs avait assisté à une attaque de chiens sur des bébés tortues. Un des chiens tenait dans sa gueule une (bébé) tortue et 13 autres gisaient sur le sable, soit 14 tortues juvéniles décédées.

Prévenu à plusieurs reprises

Le propriétaire des chiens avait déjà été averti à plusieurs reprises, par la police municipale de Bourail et par les gardes nature provinciaux, qu’il était interdit de pénétrer dans la réserve naturelle de la Roche Percée et de la Baie des Tortues avec un chien.

L’homme est renvoyé devant le tribunal correctionnel

Déjà convoqué par la justice via une médiation pénale, le prévenu avait refusé de payer l’amende prévue de 80 000 cfp.
Face à cette réaction, le procureur de la République a décidé de renvoyer le propriétaire du chien divagant devant le tribunal correctionnel de Nouméa.

Dans le cadre sa politique provinciale environnementale, et conformément au code de l’Environnement, la province Sud engagera des poursuites et demandera 100 000 francs CFP de dommages et intérêts par spécimen détruit, soit 1,4 million de francs.