Passesante-nc, le certificat sanitaire bientôt disponible

certificat

Le gouvernement a autorisé ce mardi après midi la création du système d’information PASSESANTE-NC.

À partir de juillet, ce dispositif va permettre la délivrance d’un certificat sanitaire aux personnes vaccinées en Nouvelle-Calédonie. Ce document, assorti d’un QR Code, vise à faciliter la circulation des Calédoniens au sein des territoires qui l’exigeront, tout en préservant la confidentialité des données individuelles de santé.

Un certificat sanitaire disponible en version papier ou numérique

Ce certificat sanitaire, qui présentera un QR code, permettra de justifier de son statut vaccinal, d’apporter la preuve d’un test de dépistage PCR négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) ou de son rétablissement du Covid-19. Dans cette perspective, le gouvernement a travaillé avec les services de l’État sur les conditions de délivrance de ce certificat au standard européen en Nouvelle-Calédonie.

Un traitement automatisé des données à caractère personnel

Le Passesante-nc, crée au sein de la DASS, va permettre de centraliser les données de vaccination contre le Covid-19 ainsi que les résultats des examens biologiques, dans le respect du règlement général sur la protection des données (RGPD).

Début juillet, le dispositif sera opérationnel pour les personnes vaccinées. Elles pourront se voir délivrer, un certificat muni d’un QR code, authentifié et sécurisé, qui pourra être scanné, et ainsi justifier de leur statut vaccinal.

Courant septembre, il sera possible de délivrer un QR code aux personnes qui souhaitent justifier d’un test de dépistage PCR négatif au Covid-19, ou de leur rétablissement à la maladie.
Il est également prévu l’intégration de certificats de sérologie positive, qui prouvent l’immunisation au Covid-19, dans l’hypothèse où des pays de la zone Pacifique pourraient exiger ces preuves pour l’entrée sur leur territoire.

Utilisé depuis le 9 juin en Métropole, le pass sanitaire permet de participer à certaines activités. Le certificat sanitaire européen qui doit entrer en vigueur au 1er juillet devrait faciliter la circulation au sein de l’Union européenne et limiter les risques d’introduction du virus dans les pays membres.