Les accouchements ne seront plus assurés à la clinique

accouchements

Pas de prise en charge financière des missions de service public, pas d’accouchementsLe préambule est posé ! A partir du 15 juin, les anesthésistes-réanimateurs libéraux n’assureront plus les accouchements, faute de disposer des moyens nécessaires à la sécurisation de leur activité…

Depuis son ouverture en septembre 2018 la clinique Kuindo-Magnin estime offrir aux patients calédoniens l’accès à une prise en charge moderne qui allie qualité, sécurité des soins chirurgie et obstétrique. 

Pour continuer à proposer un offre de qualité de soins, la clinique et les médecins libéraux ont donc sollicité les autorités compétentes, pour assurer la prise en charge financière de cette mission de service public. Aujourd’hui, les demandes n’ont pas abouti.

A compter du 15 juin, les anesthésistes-réanimateurs libéraux ont donc pris la décision de ne plus assurer les accouchements, faute de disposer des moyens nécessaires à la sécurisation de leur activité

Pour la direction de la clinique, le modèle de financement de l’activité libérale doit être repensée et l’établissement doit désormais être reconnu comme « participant au service public de santé calédonien » avec des financements dédiés. Des échanges sont en cours pour rassembler autour de la table des discussions tous les acteurs concernés par ces problématiques.

Reconnaitre les missions de service public de la clinique